Portrait de la ville

Au début du XVIIIe siècle, les indiens Micmacs identifiaient le territoire de notre municipalité de «Gesgapegiag», c’est-à-dire «rivières formant une large nappe d’eau et dont le courant devient très fort», soit nos magnifiques rivières à saumon les Grande et Petite Cascapédia, réputées dans le Canada et les État-Unis pour le saumon que l’on y pêche.

Le toponyme de New Richmond

Dans un document traitant des municipalités du Québec, la Commission de toponymie du Québec affirme que le nom de New Richmond a été donné à notre municipalité en l’honneur de Charles Lennox, 4e duc de Richmond, gouverneur en chef de l’Amérique du Nord Britannique, en 1818. Par contre en 1994, la Commission écrit que l’explication énoncée précédemment est irrecevable parce que le canton de New Richmond a été arpenté en 1786. La Commission ajoute : «Il faut plutôt y voir soit un emprunt à la toponymie anglaise du Surrey ou à celle des colonies américaines de l’époque». Le document mentionne encore : le paysage new richmondois rappelle certains endroits de l’Écosse, lieu d’origine de plusieurs pionniers. En effet, l’implantation des habitations en retrait, loin de la route, les fermes disséminées à flancs de coteaux, les allées parées de grands arbres et le foisonnement de la verdure véhiculent un air écossais.

Le 1er juillet 1855, le gouvernement du Bas Canada légalise la municipalité de New Richmond en même temps que beaucoup d’autres au Québec, par une loi qui sert encore de base à la création de nos municipalités et le 13 décembre 1969, New Richmond obtient le statut de Ville.

La population de New Richmond

Les atouts géographiques spécifiques ont d’emblée modelé le développement culturel de la population multiethnique à New Richmond. Les premiers habitants étaient des Acadiens. Ils étaient au nombre de 38. En 1760, quelques soldats de l’armée de Wolfe s’établirent à New Richmond. En 1784, des Loyalistes arrivent en grand nombre et par la suite, plusieurs Écossais, Irlandais et Jersiais, ainsi, la municipalité devint anglophone. La population de New Richmond est actuellement à 80 % francophone et 20 % anglophone et compte aujourd’hui 3 846 habitants.

Considérant la diversité de la population, New Richmond compte plusieurs dénominations religieuses.

Ville industrielle

En 1833, William Cuthbert, né en Écosse et installé à New Richmond depuis 1812, construit son premier moulin à scie et un second en 1846. Durant la même période, il construit plusieurs bateaux à son chantier naval.

À ce moment, la Ville de New Richmond est devenue industrielle grâce à plusieurs moulins à scie et surtout à l’implantation d’une usine de carton ondulé, par la compagnie Consolidated Bathurst Ltd., en 1965. Cette usine, fermée en 2005 et aujourd’hui démantelée, aura marquée l’histoire de la Ville.

Ville commerciale

De cette façon, en 1965, New Richmond est devenue l’axe commercial de la Baie-des-Chaleurs. En effet, plus de 200 bureaux d’affaires transigent avec notre population locale, régionale et de plus en plus avec le Québec et le Canada.